Un couple d’agriculteur des Bouches du Rhône confronté à des attaques de nématodes sous serre a testé l’implantation courtes de plusieurs sorghos consécutifs pour diminuer les attaques.

  1. La technique consiste à semer du sorgho fourrager, quelque soit la variété, à haute densité : minimum 100kg de semences par hectare, sur un sol suffisamment travaillé en surface ;
  2. Laisser pousser 3 semaines maximum en période estivale, en veillant à irriguer au besoin. Les racines doivent se développer au mieux pour avoir un effet piège à nématode maximal ;
  3. Au bout de 3 semaines : détruire le sorgho complètement : feuillage + racines avec un outil à disques ou une herse rotative ou un outil à fraises (rotavator, enfouisseur de pierres) ;
  4. Laisser sécher quelques jours (2 à 4 jours) selon les températures, et s’assurer qu’aucune repousse ne reste ;
  5. Semer le sorgho à nouveau au moins une fois, en répétant toutes les étapes précédentes.

Date de début de mise en oeuvre : Semis du sorgho possible de mi-avril à mi septembre, sous abris en Provence.

Les agriculteurs témoignent de leur satisfaction : “Jusqu’à la mise en place de cette pratique, la quantité de galles de
nématodes sur les racines de nos cultures n’a fait qu’augmenter malgré la solarisation. Puis, c’est une chute rapide de ces galles que nous avons observé. En plus du double sorgho court que nous avons pratiqué 2 années de suite, nous avons travaillé avec notre conseiller pour mettre toutes les chances de notre côté. Pour cela, nous avons été très vigilant au cycle du sorgho court : pas plus de 21 jours ! Ce cycle nous l’avons répété 3 fois de suite la première année. Au bout d’un moment, il faut savoir faire des choix stratégiques et libérer l’espace pour pouvoir continuer à produire les années suivantes. Aussi, il est important de combiner plusieurs méthodes pour arriver à observer une forte baisse des nématodes : cultures non hôtes, non travail du sol, amendement organique massif, solarisation… A ce jour, nous avons observé très peu de galles de nématodes sur nos courgettes arrachées début juin 2021 !

Retrouvez l’intégralité du descriptif de cette méthode en ligne.